Travailler en road house en Australie – l’expérience de Maëva et Loïc

par admin

Si tu es en PVT Australie, tu vas sans doute travailler pendant tes mois sur place. Tu vas peut-être même essayer de faire tes 88 jours de ferme la 1ère année pour être éligible à une deuxième année de PVT. Maëva et Loïc, deux PVTistes actuellement en Australie, ont trouvé un super plan pour économiser et valider leurs 88 jours : travailler en road house en Australie ! Nourri, logé, job diversifié et un salaire intéressant, ils nous disent tout sur leur expérience et nous donne tous leurs tips pour trouver un job dans une road house !

Présentez-vous en quelques mots

Nous c’est Maëva et Loïc, on est arrivés en Australie en août 2023 et on a cherché tout de suite un job en Australie. On a fait quelques missions en arrivant à Perth, puis rapidement on a trouvé ce job en road house. On pensait y rester 3 mois à la base, mais finalement, on y a passé 6 mois !

Crédit : @vadrouilleurs.lointains

Comment avez-vous trouvé ce job ?

Pour trouver ce job, on a tout simplement utilisé Google maps !

Alors c’est assez original comme technique, mais on a décidé de cibler une partie de l’Australie : le Western Australia. Ensuite, via Maps, on a zoomé sur toutes les petites villes pour trouver le nom de restaurants ou de fermes. Quand on trouvait une adresse, on cliquait dessus, on récupérait le numéro de téléphone pour les appeler et on leur demandait s’ils recherchaient de la main d’oeuvre.

C’est comme ça qu’on a trouvé assez rapidement, à force d’appels, on a eu une réponse positive pour nous deux ! On allait donc travailler en road house en Australie !

application Départ Australie

C’est quoi les road house en Australie ?

Tu le sais, l’Australie est un vaste pays et parfois, tu as de longues, très loooooongues routes ! Pour les conducteurs, notamment les conducteurs de road train, il y a des station-services situées le long des routes principales ou des autoroutes, qui sont toutes équipées. En effet, tu pourras trouver des services tels que la restauration, des hébergements de base, des installations pour les routiers tels que des douches et des toilettes, ainsi que des boutiques de souvenirs ou d’autres produits de base.

C’est ainsi en cherchant que Loïc et Maëva ont donc trouvé un job pour travailler en road house en Australie.

travailler en road house en Australie
Crédit : @vadrouilleurs.lointains

C’est quoi une journée type en road house ?

Notre journée commence à 8h avec le nettoyage des chambres. Il y a 4 chambres à nettoyer, donc il faut enlever les draps, les oreillers, les serviettes et faire une machine à laver. Une fois les draps propres et secs, on refait les lits et on passe un dernier petit coup dans les chambres. Le temps de faire les 4 chambres, on s’approche de 12h et c’est donc l’ouverture du pub.

Nos missions changent, on se retrouve soit au bar, soit en cuisine et de temps en temps il se peut que nous soyons missionnés pour tenir le shop. Notre rôle est de servir les clients, leur donner à boire, à manger et les encaisser au shop.

travailler en road house en Australie
Crédit : @vadrouilleurs.lointains

L’après-midi, il m’arrive parfois (Loïc) de travailler à l’extérieur, m’occupant du nettoyage de la piscine, de la tonte du gazon et de donner un coup de souffleur pour maintenir la propreté du pub à l’extérieur. Pendant ce temps, Maëva est aux bureaux, gérant les réservations et les appels téléphoniques.

travailler en road house en Australie
Crédit : @vadrouilleurs.lointains

Il peut arriver que nos horaires varient et nous nous retrouvons en shift de nuit. Dans ce cas, nous prenons en charge le bar pour servir les clients et leur fournir le dîner. Nous nous occupons également de la vaisselle et apportons notre aide au cuisinier en cuisine.

Est-ce que vous aviez déjà de l’expérience dans ce domaine ?

On avait déjà un peu d’expérience à différents niveaux.

Maëva est titulaire d’un diplôme en tourisme et a effectué ses deux années d’alternance dans le domaine hôtelier. Pour la partie gestion des réservation, c’était donc plus « simple » pour elle.

De plus, à notre arrivée en Australie, nous avons tous les deux travaillé dans un hôtel en tant que housekeeper (agent d’entretien) et dans un bar. Lors de ce premier job en hôtellerie, Loïc était déjà responsable des espaces extérieurs.

travailler en road house en Australie
Crédit : @vadrouilleurs.lointains

Quels sont les avantages et les inconvénients de travailler en road house en Australie ?

Les avantages

C’est propre à notre expérience et on ne sait pas si cela se passe toujours comme ça, mais pour notre part, nous avions négocié plusieurs avantages avant d’être embauché. Ainsi, on a négocier l’hébergement gratuit et le repas du soir offert. Dans les autres avantages de travailler en road house en Australie, on peut dire :

  • Accès 24/24 à la piscine de la Road House et à d’autres services tels que le billard ou la machine à laver
  • Du Wi-Fi en permanence, puisque la road house est équipée
  • Accès à la télévision avec Netflix !

Une confiance réelle s’est instaurée entre nous et notre employeur. Cela nous permet de prendre notre petit-déjeuner et nos repas du midi gratuitement en utilisant les provisions de la cuisine. Initialement, nous avions droit à deux boissons par shift, mais avec la confiance établie, nous pouvons en prendre autant qu’on le souhaite.

Un autre avantage significatif est la flexibilité des horaires pour les couples. Tant Maëva que moi pouvons travailler soit le matin, soit l’après-midi, permettant ainsi de ne pas être ensemble H24. Cela nous donne la possibilité de travailler sur des projets individuels sur l’ordinateur pendant que l’autre est occupé au travail, favorisant un équilibre.

Ensuite, il y a le fait d’être toujours en contact avec des touristes et des locaux. Pour les personnes qui ont envie d’apprendre l’anglais, ou de s’améliorer, c’est le meilleur moyen de pratiquer.

Un dernier avantage, qui peut potentiellement devenir un inconvénient à l’avenir, est le fait qu’étant isolés sans beaucoup d’options autour, nos dépenses sont minimes, nous permettant d’économiser considérablement.

Travailler en road house en Australie

Les inconvénients

Le premier inconvénient, qui était initialement perçu comme un avantage, c’est le fait qu’il n’y a rien aux alentours. La première ville est située à 200 km, ce qui demande une certaine force mentale. On doit rester concentrés sur le travail sans explorer, ni visiter quoi que ce soit. Cette contrainte peut être difficile, surtout pour ceux habitués à la vie urbaine, à sortir et à bouger régulièrement. Il faut accepter de s’isoler pendant cette période et se consacrer exclusivement à la tâche de valider les 88 jours de travail. C’est vraiment un inconvénient à prendre en considération, car ce n’est vraiment pas évident.

Un autre inconvénient c’est le climat dans le Western Australia. En effet, les températures peuvent vite grimper et on a eu jusqu’à 46 degrés en extérieur. Cela nécessite une certaine endurance, avec la présence fréquente de mouches, bien que ce ne soit pas non plus insurmontable, mais cela doit être pris en compte.

Le dernier inconvénient concerne le salaire minimum légal auquel nous sommes rémunérés, soit $25,50 de l’heure. On sait qu’on est en dessous de certains autres boulots dont on entend parler. En revanche, bien que ce ne soit pas très élevé, lorsque l’on prend en compte tous les autres avantages que nous avons, l’équilibre est plutôt bon. En effet, étant donné que nous n’avons presque pas de dépense (nourriture et logement pris en charge, boissons, pas de « distraction » aux alentours, etc.), nous arrivons à mettre beaucoup de côté !

Travailler en road house en Australie
Crédit : @vadrouilleurs.lointains

Est-ce qu’il faut bien parler anglais pour travailler en road house en Australie ?

Au niveau de l’anglais, Maëva a un niveau d’anglais impeccable, donc pas de difficulté pour elle par rapport au travail attendu.

De mon côté, j’avais un niveau plus que moyen donc pour le job attendu, mais ça n’a vraiment pas dérangé. Au contraire, comme dis plus tôt, l’avantage c’est que j’étais obligé de parler anglais tous les jours avec les touristes, ça m’a donc permis de m’améliorer radicalement en anglais.

Pour travailler en road house en Australie, il faut avoir quelques bases en anglais a minima, car tu vas être confronté à des Australiens en permanence, donc il faut quand même pouvoir comprendre et se faire comprendre. En revanche, ce n’est pas un critère décisif pour se faire embaucher.

On espère que toutes ces informations t’auront permis de découvrir un nouveau job ! Un grand merci à Maëva et Loïc de Vadrouilleurs.lointains de nous avoir partagé leur expérience ! Travailler en road house en Australie n’est pas un job commun, mais il présente de nombreux avantages ! Si tu veux en savoir plus sur les différentes tâches qu’effectuent Loïc et Maëva en road house, n’hésite pas à les suivre sur Insta !

Tu peux aussi nous retrouver sur Insta, on y partage des bons plans, des astuces, des expériences de backpackers, etc. C’est par ici que ça se passe :

5/5 - (2 votes)

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire