Travailler dans les mines en Australie

par admin
Publié : Dernière modification :

Julie a rejoint la team en février 2023, après 3 PVT Australie ! Autant vous dire que l’Australie, elle connaît bien et qu’elle a eu de nombreuses expériences. Parmi tous ses jobs, elle a eu l’opportunité de travailler en mines, dans le Western Australia. Une opportunité en or (c’est le cas de le dire) pour ce job qu’elle a réussi à trouver avec son copain ! Elle nous raconte comment elle a réussi à travailler dans les mines en Australie, quelles sont les contraintes pour être embauché et nous donne quelques astuces !

travailler dans les mines en Australie

Comment trouver un job pour travailler dans les mines en Australie ?

On ne le répétera jamais assez, il faut des contacts, rencontrer du monde pour essayer d’avoir des conseils de locaux, etc. Tu arriveras plus facilement à trouver un job en mine en Australie si tu as une personne qui peut te recommander par exemple. 

La deuxième solution, c’est de se rendre sur place. Il y a plusieurs villes minières en Australie et surtout dans le Western Australia.

Les plus grandes sont Kalgoorlie et Newman. Il faut démarcher, se faire des contacts et faire du porte-à-porte.

Il est aussi possible de postuler sur SEEK et sur les sites de compagnies minières directement, même sans être sur place. Tu peux également regarder sur les sites des agences d’intérim. Certaines sont spécialisées dans les jobs en mines et te permettront de trouver peut-être plus facilement un job. 

travailler dans les mines en Australie
Le fameux Pitt de Kalgoorlie

Comment avons-nous trouvé du travail ?

Pour notre part, nous avions un contact qui a fait passer notre CV. On n’a pas eu de nouvelles suite à l’envoi de nos CV, alors nous avons postulé directement sur SEEK. Le lendemain, on a reçu un appel du manager qui souhaitait échanger avec nous. Je ne sais pas si le fait d’avoir un contact a joué en notre faveur, mais c’est comme ça que cela s’est passé pour nous. Au final, en moins d’un mois, on a eu le poste. C’était au début de l’ouverture des frontières de l’Australie ! Je pense que maintenant, c’est plus long. 

Pour moi, la clé, c’est d’être persistant. Si tu as déjà envoyé une candidature, mais que tu n’as pas de réponse, renvoie un e-mail, relance-les, essaye de trouver un numéro de téléphone, etc. 

Si je devais résumer, pour trouver un job en mine en Australie, il faut : 

  • Trouver des contacts directement auprès des mines, ça fait bien avancer ton dossier
  • Postuler sur seek ou directement via les sites des mines 
  • Ne pas lâcher l’affaire en cas de refus et insister, pour montrer sa détermination !
Télécharge mon appli Mai Lo is in Oz, pour t’aider dans ton PVT Australie.

Les agences d’interim pour trouver travailler en mines en Australie

On t’a listé quelques adresses d’agence d’interim spécialisées dans les jobs en mines. Ce qui fonctionne le mieux, c’est de se déplacer, donc essaie de trouver les agences par villes et rends-toi y pour maximiser tes chances !!

www.adecco.com.au
www.juliaross.com.au
www.manpower.com.au
www.randstad.com.au
www.ipa.com.au
www.hays.com.au
https://www.chandlermacleod.com/

Les différentes étapes avant de commencer à travailler 

Une fois que notre candidature avait été retenue, on est passés à la seconde étape, l’entretien ! Le manager nous a proposé un entretien en visio avant de poursuivre. Il nous a expliqués en quoi consistait le boulot et je pense qu’il voulait aussi vérifier notre niveau d’anglais. Tu n’as pas besoin d’être parfaitement bilingue pour bosser en mine, en revanche, c’est quand même mieux si tu arrives à comprendre ce qu’on te dit et que tu arrives à te faire comprendre ! Les Australiens que tu vas rencontrer sur place ont souvent un accent assez prononcé, donc tu risques d’être perdu si tu ne comprends pas l’anglais !

Les rendez-vous médicaux

Une fois que le premier entretien était fait, l’entreprise minière a pris un rendez-vous chez un médecin pour nous faire faire un check-up complet. Le docteur a vérifié notre tension, notre poids, et il nous a fait faire des exercices physiques (pompes, être capable de soulever 25kg , squats, etc.). On a aussi dû faire un examen du souffle (notamment parce que le job est essentiellement dans la poussière) et un test urinaire pour la drogue et l’alcool. Enfin, tu as un test de la vision et de l’ouïe. Il faut être en bonne santé, c’est un job très physique et ils ne le prennent pas à la légère ! 

Certes les boulots de mine, c’est un gros salaire, mais il ne faut surtout pas avoir peur de se salir et être conscient de la pénibilité du job.

Des tests d’alcoolémie étaient ensuite réalisés tous les jours, ainsi que des tests urinaires pour détecter les drogues, mais ceux-là étaient aléatoires.

travailler en mine en australie

Les formations

Une fois que le médecin a validé notre capacité à travailler dans les mines en Australie, on a eu des tas et tas de tests de sécurité à passer en ligne. On appelle ça les inductions, ce sont des vidéos à regarder avec des questions. Il faut avoit tout juste, sinon, tu ne valides pas. Et c’est très très long ! On a également eu une demi-journée de formation en présentiel avant de commencer à travailler.

Pour certains jobs, il faut investir et passer des « tickets » (certifications) ce qui n’était pas le cas pour devenir off-sider. En revanche, si tu veux être conducteur d’engins par exemple, il faudra que tu passes un ticket ! 

Le matériel 

Enfin, concernant le matériel, tout était fourni par la boîte ! On avait ainsi un casque, des chaussures de sécurité, des gants, des pantalons, des chemises et des lunettes de sécurité. Je n’ai pas eu besoin d’investir dans une tenue contrairement à d’autres jobs (comme nous l’expliquait Pete pour bosser en ferme solaire).

travailler en ferme solaire australie

Mon expérience dans les mines en Australie 

J’ai été embauchée avec mon copain en tant qu’off-sider dans une mine d’or à Kalgoorlie. Je n’étais pas du tout dans des galeries, comme on peut l’imaginer, mais dans une des plus grosses mines à ciel ouvert d’Australie : 800 m de profondeur et entre 3 et 4 km de diamètre.

Le rythme de travail 

Je travaillais 12h par jour, 14 jours d’affilés. Notre rythme était le suivant : 7 jours puis 7 nuits, puis une semaine off. J’avais 30 minutes de pause par jour pour manger mon repas.

Concrètement, je n’avais pas de vie !

C’était boulot, repas, douche et dodo. Il faut vraiment être prêt à tenir ce rythme de vie, ce n’est pas donné à tout le monde. On dormait à Kalgoorlie, à 10 minutes en voiture de la mine.

Quelles sont les missions d’un off-sider ?

Mon boulot consistait principalement à fermer, peser et scanner des sacs de sable. Ils passaient ensuite un contrôle en laboratoire afin de savoir si il y a de l’or ou pas. De temps en temps, je devais faire de la maintenance sur la foreuse.

Je travaillais sous la chaleur, la pluie, le vent, le froid et surtout, dans la poussière. Toutes les conditions exceptées les orages, pour des raisons de sécurité.

travailler dans les mines en Australie

Quel est le salaire pour un job en mine en Australie ?

Au niveau du salaire, je gagnais 47 dollars de l’heure en contrat casual. Ce qui fait à peu près 7800 dollars brut pour 2 semaines de boulot.

Quand tu passes des certifications, tu peux être mieux payé, tu peux devenir driller par exemple. Mais dans la mine où nous étions, il n’y avait aucun Français à ce poste. Je pense qu’il vaut mieux commencer par se faire une première expérience, et une fois que tu es rentré dans le milieu, c’est plus facile d’évoluer. 

Travailler dans les mines en Australie quand on est une fille

Dans la mine où nous étions, il y a avait peu de femmes seules. Celles que j’ai croisées étaient off-sider, comme moi. Sinon, c’était essentiellement des nanas en couple. En effet, le job de off-sider est un job qui se fait en binôme, pour des raisons de sécurité. Du coup, les entreprises minières aiment bien recruter un couple, comme ça, ils ont directement un binôme qui peut travailler ensemble. J’ai parfois travaillé avec d’autres personnes aussi, mais plus occasionnellement. 

À Kalgoorlie, il y a aussi une auberge de jeunesse et on a rencontré des Françaises qui elles bossaient en laboratoire. C’est un peu moins bien payé, mais ça reste une bonne piste pour travailler dans les mines en Australie.

travailler mines australie

Le mot de la fin ? 

Au final, nous sommes restés 3 mois dans cette mine en Australie. J’étais vraiment épuisée à la fin de chaque swing (2 semaines de taff consécutives), donc pas mécontente quand on a terminé notre taf ! On a rencontré de nombreux Australiens et Neo-Zélandais, ils sont nombreux dans les mines et c’était super cool ! Tu progresses bien en anglais, tu comprends le fonctionnement d’une mine d’or et niveau résistance physique, tu deviens au top ! Même si le taf est épuisant, on a passé des bons moments ! Et puis, on ne va pas se mentir, le salaire, c’est quand même une grosse source de motivation ! 

Si vous avez des questions sur le travail en mines, vous pouvez toujours nous écrire sur Insta 🙂

4.9/5 - (8 votes)

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire